Barcelone en 72 heures : Top Chrono

L'Espagne avait jusque-là été une destination inconnue pour moi. Je n'y avais jamais mis les pieds, me disant que j'avais d'autres priorités dans la liste des pays et villes à voir dans le monde, avant celui-là. Je m'imaginais quelque chose de plat et banal. En escale dans le sud de la France, et donc à trois heures en voiture de Barcelone, nous avons opté pour une petite escapade. Suivez-nous!

Publicités

Vivre sur une île, entre mythe et réalité

Le rêve de toute une vie pour certains, lorsque d'autres ne souhaitent qu'une seule chose: partir pour de plus grands territoires. Ceux qui n'y vivent pas ne voient que le côté positif de ce genre de vie, lorsque ceux qui y résident de façon permanente peuvent vous numéroter un à un chaque inconvénient que comporte le quotidien sur un petit caillou entouré d'eau de mer. Bien sûr, ce n'est ni jamais tout blanc, ni jamais tout noir, et l'herbe est de toute façon toujours plus verte ailleurs. Mais laissez moi vous expliquer mon point de vue sur la chose.

J’ai testé: le parapente à l’île de La Réunion

Pour ceux qui sont aller lire mon "à propos", ce ne sera qu'un rappel. Pour ceux qui sont de passage, je vous l'annonce: je vis à l'île de La Réunion . J'ai eu l'occasion, depuis le début de l'année, de tester de nombreuses activités proposées ici. Je pense vous faire une petite série que je vais nommer "j'ai testé", en vous présentant tout cela. Et nous commencerons par le parapente, parce que finalement, pourquoi pas?

Mini tour d’Europe, le flashback qui clôture l’aventure

Oui, il est l'heure de faire le bilan de ces trois mois. Le temps est passé tellement vite, mais j'ai la tête qui débordent de souvenirs. Je suis partie pour aller mieux, et je vais mieux. J'étais partie pour changer, évoluer et à l'instant où j'écris, je pense pouvoir dire que le contrat est rempli également de ce côté-là.

Istanbul: les choses à faire, les précautions à prendre

Comme je vous l'avais annoncé, après mon fabuleux temps passé à Manarola (Italie), je décidai de mettre les voiles à l'est de l'Europe: la Turquie. Non, que l'on se rassure, cette fois j'y suis bien allée en avion et pas en bus, comme j'avais tenté l'expérience avec l'Italie. Après avoir été à Paris et avoir dégusté les pains au chocolat et croissants liés à la tradition Française, après la culture allemande et les Franzbrötchen d'Hambourg, les pizzas et bruschettas connues de la culture Italienne, je suis allée goûter à la culture turque. Bonjour baklavas, humus et falafel.

La dolce vita à Manarola – Cinq Terres

Après Hambourg, j'ai décidé de prendre mon envol pour le sud de l'Europe. "Prendre mon envol", c'est beaucoup dire, car en réalité, je suis allée en bus jusqu'en Suisse, puis en train, de la Suisse à l'Italie. Les Cinq Terres m'avaient longtemps fait envie, et la dolce vita que prônent les Italiens n'est pas qu'un... Lire la suite →

Oh, moin Hambourg! Oh, bonjour Hambourg!

Si vous êtes un fidèle lecteur de mon blog, vous comprendrez qu'Hambourg a été le deuxième arrêt de la série "Pourquoi s'évader de sa vie est parfois la solution". En effet, après mes deux semaines d'activités reposantes à Paris, j'ai décidé de prendre un billet simple pour Hambourg, encore un peu plus au nord cette fois.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑