J’ai déménagé – quitter une île pour la métropole

Oui, c'est bien moi la première à toujours porter haut et fort les couleurs de La Réunion. C'est ma région, c'est mon île, c'est ma beauté, c'est ma passion, c'est ma fierté. Mais par amour, je l'ai quittée. Pour longtemps, ou moins longtemps, la vie nous le dira. Mais j'essaye de dire oui le plus souvent aux challenges que la vie met sur mon chemin, et je crois que là, c'en était bien un.

Publicités

Au secours, je suis introverti(e)

Pendant très longtemps j'ai voulu faire cet article. Mais j'ai pris mon temps, parce qu'avec ces choses-là, il faut trouver les bons mots, et dire des paroles justes. Alors d'abord, je me suis moi-même informée sur le sujet. Finalement, je me suis rendue compte bien trop tard que j'étais introvertie. Au début, les gens vous qualifient de "timide", "secrète" ou "discrète", alors vous l'imprimez et continuez de penser que oui, vous êtes sans doute timide, secrète et discrète. Il n'en est rien. Vous êtes peut-être juste introvertie.

Vivre sur une île, entre mythe et réalité

Le rêve de toute une vie pour certains, lorsque d'autres ne souhaitent qu'une seule chose: partir pour de plus grands territoires. Ceux qui n'y vivent pas ne voient que le côté positif de ce genre de vie, lorsque ceux qui y résident de façon permanente peuvent vous numéroter un à un chaque inconvénient que comporte le quotidien sur un petit caillou entouré d'eau de mer. Bien sûr, ce n'est ni jamais tout blanc, ni jamais tout noir, et l'herbe est de toute façon toujours plus verte ailleurs. Mais laissez moi vous expliquer mon point de vue sur la chose.

8 raisons pour lesquelles la solitude peut faire du bien

Non, non la solitude ne doit pas être un mot qui fait peur. Car ce n'est pas nécessairement quelque chose de négatif. Il ne faut d'ailleurs pas confondre solitude et isolement. Justement, si on la voit comme quelque chose qui peut apporter du bien dans notre quotidien et avec laquelle il fait bon vivre, alors nous ne pourrons que nous rendre compte de ses bienfaits.

Les 5 grands enseignements que m’aura appris 2016

Dans quelques heures maintenant, dans tous les quatre coins de la Terre, nous célébrerons la nouvelle année. Tout le monde vit cela comme un renouveau, une façon de recommencer, de mettre 2016 de côté et de repartir comme s'il ne s'était rien passé, ces derniers 365 jours. Je n'ai d'ailleurs jamais compris ce principe flou de "nouvelles résolutions pour la nouvelle année", "nouvelle année, nouveau moi". Pourquoi finalement ne pas vivre cela comme une simple continuité? Pourquoi spécialement attendre ce moment de l'année pour changer une mauvaise habitude, devenir meilleur, atteindre ses objectifs ou se créer de nouveaux buts ? Est-ce que passer à une nouvelle année crée plus d'espoir ?

Les coups de blues du retour « à la maison »

Après chaque voyage plus ou moins long que j'effectue, j'ai toujours un sentiment très étrange lorsque je rentre chez moi. On s'imagine que tout a changé, et que tout est différent, que tout a évolué, au moins autant que nous-mêmes. Et souvent, c'est tout l'inverse qui se produit, car vous Baroudeur, indéniablement vous avez changé. Mais tout le reste n'a absolument pas bougé.

Mini tour d’Europe, le flashback qui clôture l’aventure

Oui, il est l'heure de faire le bilan de ces trois mois. Le temps est passé tellement vite, mais j'ai la tête qui débordent de souvenirs. Je suis partie pour aller mieux, et je vais mieux. J'étais partie pour changer, évoluer et à l'instant où j'écris, je pense pouvoir dire que le contrat est rempli également de ce côté-là.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑