Comment devenir souple?

Vous vous posez peut-être cette question. Et cela vous semble peut-être impossible. Vous vous dites que vous n’avez jamais été souple, ne le serez d’ailleurs certainement jamais non plus, et que ceux qui le sont, ont eu un don du ciel. Faux. Archi-faux. On peut devenir souple à tout âge. Certes, cela prendra plus ou moins de temps, mais c’est possible. Et comment, me demandez-vous ? Suivez le guide afin de savoir comment devenir souple.

Il est vrai que la souplesse varie d’un individu à un autre, c’est normal. Les enfants ont naturellement plus de souplesse que les adultes, et une personne musclée aura un peu plus de mal a devenir souple, qu’une personne avec moins de muscle. Mais avec un peu de patience, et de détermination, je vous assure que n’importe qui peut y arriver.

handstand

Me concernant, si vous avez lu mon article sur la pole dance, vous n’êtes pas sans savoir que j’ai un passé de gymnaste, et donc de bonnes bases concernant la souplesse. Chacun se fixe des objectifs, et personnellement, j’ai encore beaucoup de travail avant d’arriver aux miens. Alors malgré tout, malgré ce que laissent paraître mes photos Instagram, j’ai à mon niveau aussi, des difficultés pour arriver là où je veux arriver, et je galère!

mur

Pour les débutants ou pour les plus avancés, voici mes quelques astuces pour progresser dans votre souplesse.

  1. Assidu tu seras
    Oui, si simple mais pourtant tellement important! L’assiduité c’est la règle primordiale. Si vous vous étirez trente minutes par mois, laissez-moi clairement vous dire que votre progression sera inexistante. Je recommande entre 30 et 45 minutes d’étirements, 5 jours sur 7. En effet, en souplesse, il n’y a pas de magie. C’est comme pour les régimes: doucement mais sûrement. Vous avancerez millimètre par millimètre, mais vous avancerez. Si mon temps conseillé d’étirements vous semble trop long, pour débuter commencer par 20/30 minutes et en fonction de votre planning il y aura peut-être certains jours où vous aurez plus de temps, ce sera déjà très bien.
  2. Des objectifs tu te fixeras
    Mais des objectifs réalisables ! Si vous débutez en souplesse, ne comptez pas avoir votre grand écart en deux semaines. Il m’a personnellement fallu une année pour être bien à plat, dans l’axe et surtout à l’aise, dans mon écart latéral . Laissez-vous du temps, mais ne perdez jamais l’objectif de vue! Si cela vous frustre de vous fixer une date, ne fixez rien. Dites vous simplement, tiens, mon but sera de pouvoir faire le pont au fil de mes entraînements. Et travaillez dans ce sens. L’idée n’est pas non plus de se blesser, en y allant trop fort ou trop durement avec son corps. Ecoutez-le, c’est important.
  3. Si besoin, des cours tu prendras
    Il y a des tonnes et des tonnes de vidéos YouTube vous donnant plein de conseils sur l’amélioration de votre souplesse. Vous pouvez bien entendu vous en servir. Les livres aussi, mais quoique peut-être un peu moins parlant. Je suis pour les tutos, vidéos YouTube ou Instagram, qui vous donneront des idées d’étirements à effectuer. Et si vous avez les moyens ou souhaitez prendre des cours avec des professeurs pouvant vous guider et vous corriger, il y a sans doute autour de chez vous des salles de sport proposant des cours de stretching. Certains donnent même des cours à distance par webcam!

    souple

  4. De tous les côtés, tu travailleras
    Et par là, j’entends travailler tout son corps. Je m’explique. On a tous un côté dominant: le bras gauche pour certains, droit pour d’autres. La jambe gauche pour les autres, la droite pour les uns. Certaines personnes adoreront travailler leurs souplesses du dos, d’autres détesteront et privilégieront l’étirement des jambes. Soit, pour moi c’est pareil. Mais pour l’équilibre, il est important de travailler tout son corps, même si un côté sera plus dominant que l’autre. Si vous accordez trente secondes d’étirements à la jambe gauche, il faudra le même temps et le même exercice pour la droite.
  5. De matériel tu te muniras
    Rien de bien compliqué: un tapis de sol, des vêtements confortables, des sangles de stretching si besoin, des guêtres pour garder les jambes au chaud l’hiver.
  6. L’échauffement tu n’oublieras pas
    Surtout pas. Vous n’allez pas faire de sport intense, mais pourtant il est important de s’échauffer. Aux premières minutes d’étirements, vous vous sentirez « raide ». C’est normal, le corps est froid. Je sais que j’aime bien courir 20 minutes ou faire du yoga avant de m’étirer, par exemple. Cela prépare mes muscles, et les étirements sont plus doux et agréables juste après. Vous verrez et sentirez vous-même une nette différence entre votre début d’étirements, et trente minutes plus tard.
  7. De ta zone de confort tu sortiras
    Il est important de ne pas se faire mal, je me répète. En revanche, bien que ce soit un moment détente, il ne faut pas oublier qu’il faut toujours pousser un peu plus dans ses étirements. Vous sentirez piquer un peu, mais ce sera signe que vous sortez de votre zone de confort. Si vous n’avez mal nul part, soit vous êtes déjà au maximum de votre étirement, et dans ce cas, félicitations! L’autre option étant que c’est le signe qu’il faut maintenant passer la seconde, allez-y, descendez encore plus bas de quelques millimètres, tout doucement.

    standing split

  8. A respirer, tu penseras
    Parfois, ce sera un peu douloureux. Ne vous agitez surtout pas, soufflez, respirez. Et détendez-vous. Mettez de la musique douce si cela peut vous aider à vous recentrer et oublier un peu la  douleur. Le but n’est pas de souffrir, le but est juste de sentir l’étirement du muscle, à chaque fois un peu plus.
  9. Des photos avant/après tu prendras
    Et c’est peut-être la partie la plus sympa. Prendre des photos avant/après toutes les quelques semaines pour voir sa progression et pouvoir être fier!

Tous à vos tapis! N’hésitez pas à me montrer vos photos avant/après, je serais ravie de les voir. Si d’autres articles de ce genre vous intéresse, avec cette fois plus d’exercices d’étirements, n’hésitez pas à m’en faire part.

Mit Liebe,

E.

Un commentaire sur « Comment devenir souple? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s